1)    Les effets sociaux et identitaires des politiques de santé publique (et des modes d’administration des populations et de gouvernement des corps) :

Cet axe, dirigé par Nathalie Le Roux, est centré sur l’analyse des effets descendants de l’action publique en matière sanitaire et sociale sur le gouvernement des corps. Il s’agira notamment de saisir comment et dans quelle mesure les modélisations, les catégorisations et les dispositifs de gestion de la santé et des handicaps, les modes d’attributions du soutien et des aides sanitaires et sociales, les principes de formation des professionnels de la santé et du corps, l’administration et la gestion des moyens alloués à la santé publique se répercutent, en chaine :
a) sur les organisations (que ce soit au sein des établissements publics de santé ou dans les structures de droit privé, associatives ou lucratives) ;
b) sur les trajectoires sociales et de santé des personnes en contact avec ces organisations ;
c) sur les identités des personnes « malades », « vulnérables » ou ayant des déficiences.

 

2)    Les déterminants et les logiques d’organisation des mobilisations collectives liées à la santé et aux handicaps :

Cet axe, dirigé par Sylvain Ferez, s’intéresse aux dynamiques des mobilisations collectives sur des questions en lien avec la santé, le corps et le handicap. Il s’agira notamment d’appréhender les enjeux et objectifs fondant ces mobilisations collectives, mais aussi de clarifier leurs conditions d’émergence, en s’appuyant à la fois sur l’analyse des contextes et sur une étude sociologique des leaders/promoteurs (visant à saisir leurs caractéristiques et ressources spécifiques). Il conviendra, parallèlement, au regard des apports de la sociologie du militantisme, d’analyser l’évolution du répertoire des modalités d’action collective dans le domaine étudié. Il conviendra, pour finir, d’éclairer les conditions de structuration, de succès, d’effacement-délitement et/ou d’institutionnalisation de ces mobilisations ainsi que leurs effets sur les transformations des organisations sociales et des représentations.