Fichier pdf à télécharger ici.

 


Sujet/titre du projet :

Sortir de l’obésité par la chirurgie ? Étude pluridisciplinaire des transformations post-opératoires de l’alimentation et des activités physiques.

 


Lieu :

Laboratoire « Santé, éducation, situation de handicap » (SANTESIH, EA n° 4616, http://www.santesih.com), Université de Montpellier, UFR STAPS, Avenue du Pic Saint-Loup, 34090 Montpellier.

 


Durée :

10 mois – prise de fonction le 1er octobre 2018.

 


Salaire net :

Environ 1800 euros.

 

 

Descriptif du post-doctorat :

Le contrat de post-doctorat bénéficie d’un financement de 10 mois de l’Université de Montpellier, obtenu dans le cadre de l’Appel à projets Montpellier Université d’Excellence 2017 (i-site MUSE, http://muse.edu.umontpellier.fr/).

 


Projet et enjeux scientifiques :

Le projet « Sortir de l’obésité par la chirurgie ? » propose de poser un regard pluridisciplinaire sur l’expérience et la gestion des transformations du corps des personnes obèses ayant eu recours à une chirurgie bariatrique. L’étude longitudinale vise plus particulièrement à comprendre l’évolution des pratiques alimentaires et des activités physiques au cours des 24 mois qui suivent l’opération, en montrant les interactions entre changements biologiques, sensoriels et sociaux. Dans ce cadre, il s’agira non seulement d’interroger les effets des évolutions physiques brutales, mais aussi la gestion du bouleversement du « rapport au sens » engendré par la rupture d’un corps transformé et de saisir la reconfiguration des modes de vie et des pratiques du corps qui l’accompagne (soins, hygiène, loisirs). L’enjeu sera ainsi de contribuer à une meilleure maîtrise des enjeux éthiques, cliniques, sociaux et économiques (coût/efficace) liés à la décision, à la réalisation et à l’accompagnement de la chirurgie bariatrique. Le post-doctorant participera principalement à la réalisation du volet Sciences Humaines et Sociales du projet.

 


Profil souhaité et compétences attendues :

La-Le candidat-e aura réalisé une thèse de doctorat en Sciences Humaines et Sociales dans une des disciplines suivantes : STAPS, Sociologie, Ethnologie/Anthropologie, Sciences de gestion, Science politique. Elle-Il devra avoir des connaissances scientifiques dans les domaines de la santé et/ou du handicap et/ou des processus de stigmatisation. Sur le plan méthodologique, une maîtrise des outils de recueil et d’analyse des données qualitatives de recherche est attendue (récits de vie et de pratiques, entretiens non-directifs/semi-directifs, observation participante). L’habitude des programmes de recherche et la capacité à s’intégrer dans une équipe interdisciplinaire constitueront des critères essentiels pour le recrutement. La maîtrise de l’anglais sera appréciée, tout comme une expérience internationale. La-le candidat-e doit être titulaire d’un permis de conduire (déplacements à prévoir).

 

 

Candidature :

Le dossier composé d’un CV, d’une lettre de motivation et de deux publications est à envoyer avant le 22 juin 2018 à Sylvain Ferez (responsable du projet) avec copie à Eric Perera : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Audition possible fin juin ou début juillet 2018.